-52, Jules César attaque Vercingétorix dans l’oppidum de Gergovie protégé par deux remparts et de très nombreux Gaulois. Le soleil se couche. César avoue que vu d’en bas, le spectacle des milliers de soldats sur les murailles est terrifiant ! Mais, fidèle à sa réputation de fin stratège, il a la nuit venue, une idée des plus ... burlesques.

Comment forcer les gaulois à délaisser la surveillance du rempart en face de son camp?

Eurékaisar!! Il fait décharger ses mules, déguise les muletiers en légionnaires romains (en leur donnant des casques et les faisant prendre l’air et l’allure de cavaliers) puis leur ordonne de faire diversion en feignant d’aller attaquer le coté Ouest de la colline!

GERGOVIE - MULETIERS - ROMAINS

 Nous sommes alors au petit matin, les gaulois depuis l’oppidum aperçoivent en contre-bas un mouvement de ‘cavalerie’ qui se déplace vers le flanc de la ville ! Il fait trop sombre et ils sont trop loin (la longue-vue n’est pas encore inventée) pour se rendre compte du subterfuge ! Comme prévu par César, les gaulois délaissent la muraille centrale, pour aller renforcer le côté qui va être ‘attaqué’ par ses muletiers grimés …

La mascarade de Jules a fonctionné ! Depuis son camp, Il fait monter ses légionnaires en tenue camouflée (ils recouvrent leurs casques et cachent les enseignes) vers le rempart dénudé ... (1)

 

(1)  César a tout de même perdu la bataille à Gergovie malgré sa géniale idée. Il sera même pourchassé par les Gaulois qui lui réserveront une surprise ICI.   

 

Guerre des gaules / Reconstitution bataille de Gergovie